© 2018 by locuscape.Created with Wix.com

ETUDE POUR LE CENTRE BOURG, L’ANCIENNE SCIERIE ET LES ANCIENNES FORGES A SCEY-SUR-SAONE (70)
PROGRAMME                 étude pré-opérationnelle pour l'aménagement des anciennes forges et scierie et le                                                                           réaménagement du centre bourg
MAITRISE D’OUVRAGE  Communauté de communes de Combres
MAITRISE D’OEUVRE     Filigrane programmation (mandataire) / ECO-R / MDTS / Locuscape paysagistes
BUDGET                          60 000 € HT
SURFACE                        10 ha
CALENDRIER                  étude en cours

L’étude menée à Scey sur Saône et Saint Albin, petite commune rurale de 1600 habitants, vise à étudier un scenario de destination pour le site de l’ancienne scierie et des forges, récemment racheté par la Mairie.

Le site s’étend sur environ 10 hectares situés à la fois en bordure de Saône et au cœur du bourg. L’eau a été support des activités industrielles du site, mais n’a pas fait l’objet d’appropriation par les habitants suite à la désindustrialisation de la commune.

De plus, au niveau de la commune, la continuité de la trame bleue du fleuve ne correspond pas à une véritable continuité des parcours : exception faite de quelques séquences du côté est de la ville (ponton, embarcadère…), aucun déplacement doux le long de la Saône n’est possible. Même au niveau de la friche des scieries, il n’existe aujourd’hui aucun rapport avec la Saône. Les anciennes scieries représentent un vrai point de rupture du dialogue entre le fleuve et la ville : le site a été créé en remblaient sur la Saône, occupant en partie le lit majeur du fleuve.

A partir de ces constats, nous choisissons de proposer un scenario qui prévoit de rendre à la Saône une partie de ce que lui a été retiré. Le projet imagine de décaisser un bras complémentaire et restituer ainsi de l’espace au lit mineur du fleuve et à la courbure du méandre. Cela permettrait de restaurer la qualité écologique du site, de reverdir les berges et réinstaller un fonctionnement biologique de zones humides, avec une ripisylve et une biodiversité en connexion avec les cours d’eau et plus endogènes.

 

Cette intervention, non seulement peut améliorer les dynamiques écologiques du fleuve et de toute le site, mais peut aussi lui donner une nouvelle valeur paysagère, sensibilisant les habitants sur les richesses du site et redynamisant le tourisme du bourg : en effet, ouvrant un nouveau bras du fleuve, nous créons aussi une “nouvelle île”, espace inondable pouvant devenir support d’activités éphémères, de spectacles, de manifestations artistiques...